La gestion de la crise sanitaire par le virologue Marc Van Ranst, expert du GEES depuis avril 2020, pose question comme ce fut le cas en 2009.

_

L’éloge de la Chloroquine par le Dr Van Ranst… qui disparaît des discours au profit du vaccin !

  • 2004 : Le Dr Van Ranst dirige une étude à l’Institut Rega concluant que la chloroquine est efficace contre les coronavirus. (article de la KULeuven du 19 février 2020)
    _
  • 27 février 2020 : Le Dr Van Ranst fait l’éloge de la chloroquine sur laquelle il a travaillé en 2004, et qui fonctionne contre le Covid-19. Il déclare qu’il en prendrait au besoin en prévention (article et vidéo sur la RTBF).
    _
  • 26 mars 2020 : La Chine et le Pr Raoult reproduisent avec succès les recherches de l’Institut Riga et découvrent que la chloroquine inhibe la croissance du coronavirus. (article du Low Countries)
    __
  • Fin mars 2020 : Le Dr Van Ranst ne parle plus de la chloroquine !  Il ne jure plus que par les vaccins (article du Metro 25/03/2020, article du Soir du 8/06/2020), la distanciation sociale et les masques (article du Soir du 10/07/2020)
    _

Pourquoi ce revirement ? 
_

Gestion chaotique du Dr Van Ranst, dont la démission avait été demandée par l’Absym en 2009.

  • 29 octobre 2009 : Le président de l’Absym estime que le comportement de Marc Van Ranst « fait douter de ses capacités à gérer l’événement et enlève toute confiance que le corps médical pouvait avoir en lui. » (article de la Libre)
    _
  • 29 octobre 2009 : L’Association belge des syndicats médicaux réclame la démission du commissaire interministériel Influenza, le virologue Marc Van Ranst. Le journal des médecins avance que plus de 75 % des généralistes et des spécialistes interrogés estiment que « la manière dont le commissariat Influenza communique avec le corps médical sème la confusion ». Plus de six médecins sur dix pensent même que le commissariat « provoque la panique au sein de la population »   (article du Soir)
    _
  • 1 avril 2020 : En plein pic épidémique le gouvernement belge décourage le port du masque : le Dr Van Ranst suit les recommandations de l’OMS. (article du 7 sur 7)
    _
  • 5 avril 2020 : Le port du masque n’est pas nécessaire, selon Marc Van Ranst (article du Soir)
    _
  • 8 avril 2020 : Les autorités recommandent de ne pas utiliser la chloroquine pour la prévention du COVID-19 ou pour les patients COVID-19 traités à domicile (article du SSMG)
    _
  • 27 mai 2020 : Sciensano confirme cette interdiction de la chloroquine (article du Soir)
    _
  • 11 août 2020 : Le Dr Van Ranst est peu optimiste au sujet d’un «retour à la vie normale»: «Les bulles pourraient durer un an» (article du Sud Info du 11/08/2020
    _

Pourquoi interdire la chloroquine dont le Dr Van Ranst a fait l’éloge et qui a donné d’excellents résultats ? (article de France – Soir du 20/05/2020)

Aujourd’hui, 16 août 2020, alors que les chiffres ne font que baisser ( article de Sudinfo du 05/08/2020) , le Dr Van Ranst pourrait rassurer la population et recommander de prendre de la chloroquine en prévention ( pour ceux qui le souhaitent) et en curatif pour les personnes malades. Au lieu de cela, comme en 2009, il envoie des messages alarmants. Et force à maintenir les distanciations sociales et à rester masqué jusqu’à l’arrivée d’un vaccin :  » Marc Van Ranst en est persuadé : les vagues de l’épidémie vont se succéder jusqu’au moment où un vaccin sera trouvé et, d’ici là, les Belges devront accepter la mise en place d’éventuelles nouvelles mesures et s’adapter. Cette réglementation stricte, que les citoyens ont déjà dû accepter lors des deux premières vagues, risque bien de se répéter encore et encore. » ( article de la DH du 30/07/2020)

 

 Conflit d’intéret ?

Le Dr Van Ranst dirige une plate-forme pour les médias sociaux qui donnent des infos sur les vaccins ( http://www.vaccinews.net)

Entre 2017 et 2020, la KULeuven, où travaille le Dr Van Ranst, a reçu un total de 2.991.628  US$ de la Fondaton Gates.
(La Fondation Gates est le premier bailleur de fond de l’OMS, suivi par le GAVI Vaccine Alliance. A eux deux  (2 sur 252 bailleurs de fonds), ces 2 organismes représentent 20 % de l’OMS, 20 % qui ont un intérêt certain dans le commerce des vaccins. Bill Gates informe lui-même directement qu’il n’y aura pas de retour à la vie normale tant que toute la population mondiale ne sera pas vaccinée ( vidéo de Bill Gates )_

 

Tout ceci ne justifie-t-il pas que l’on discute du poste qu’occupe le Dr Van Ranst ?