Si vous ne souhaitez pas donner suite à cette convocation, voici comment faire :

  1. Ne pas répondre au courrier pour ne pas être repris sur une liste (le choix que je fais ne concerne que moi et relève de ma vie privée)
  2. Si appel d’insistance, courrier harcelant ou remarques d’un supérieur dans le cadre du travail, voici ce qui peut être répondu : « j’ai consulté un professionnel qui m’a indiqué que l’article 10 de la loi du 22 août 2002 prévoit que toutes les informations qui concernent la santé du patient relèvent de la vie privée« .
  3. Consulter la loi relative aux droits du patient : loi du 22 août 2002
  4. Dans les cas extrêmes d’insistances/chantages/menaces de licenciements ou d’autres conséquences discriminatoires, il devient nécessaire de dire : « soit vous cessez les pressions, soit je dépose une plainte pénale chez un avocat pour violation des droits fondamentaux (droit à la vie privée) »
  5. Le simple fait de connaître le choix vaccinal d’une personne est une atteinte à la vie privée. Il y a infraction car violation de la loi 2002. Donc, ne pas répondre est parfaitement légal et évite de tomber dans le piège de chercher à répondre correctement à des questions, qui sont en fait, illégales !