Que sait-on de l’efficacité et du fonctionnement des vaccins  » nouvelles technologies » Pfizer, Moderna, Merck, Astrazeneca ?

 

 – PFIZER & MODERNA – D’après un article scientifique de Peter Doshi, rédacteur en chef adjoint au Britisch Medical Journal (BMJ), les données scientifiques mises à disposition par les laboratoires Pfizer et Moderna engendrent des préoccupations concernant la fiabilité et la signification des résultats d’efficacité rapportés.

  • Si on prend en compte les cas de personnes qui ont présenté des signes de maladie covid-19 non confirmés par test PCR, l’efficacité du vaccin contre les symptômes du covid-19 serait en réalité située entre 19% et 29%, bien en dessous du seuil d’efficacité de 50% fixé par les régulateurs.
  • Les données brutes des essais ne sont pas accessibles et ne seront rendues disponibles que 24 mois après la fin des études, soit vers le milieu ou la fin de l’année 2022.
  • Plus d’infos sur le site du Collectif Reinfocovid France : https://reinfocovid.fr

– PFIZER/BIOTECH :

Réinfocovid France, a réalisé la balance Bénéfice (= efficacité) – risque (= effets indésirables) pour les vaccins ARMn

Voir le PDF : ici

– Efficacité montrée uniquement sur la réduction des formes bénignes à modérées d’infection à SARS-CoV-2
– Pas d’efficacité montrée pour la prévention des formes graves avec hospitalisation
– Pas d’efficacité montrée pour la prévention des formes mortelles
– Pas d’efficacité montrée chez les personnes de + de 75 ans
– Efficacité non étudiée chez les personnes de – de 16ans
– Efficacité non étudiée chez les immunodéprimés
– Aucune donnée sur la prévention de la transmission du virus chez les personnes vaccinées, permettant un éventuel retour à «une vie normale»
– Aucune donnée sur la persistance de l’effet du vaccin au-delà de 3mois
– Aucune donnée sur l’efficacité du vaccin sur les potentiels variants du virus

– MODERNA :

– La plateforme de vaccin ARNm est décrite sur le site web de Moderna comme un «système d’exploitation» en cours d’installation dans le corps, sur lequel un «logiciel» sous forme d’ARNm est déployé et mis à jour pour produire des «applications» qui sont des protéines : https://www.modernatx.com

– MERCK, communiqué de Presse du 25/01/202 :

Merck abandonne ses vaccins contre le virus du covid, parce que que la réaction immunitaire provoquée par le vaccin est inférieure à la réaction développée par le système immunitaire naturel : https://www.merck.com/news

– ASTRAZENECA :

Plusieurs hôpitaux ont constaté des effets secondaires très invasifs chez son personnel vacciné. Et qui de fait, a dû prendre des arrêts maladie.

Ainsi à Brest, 20 à 25 % des effectifs soignants ont dû s’arrêter de travailler pour faire face à de gros maux de tête et de fortes fièvres. Idem à l’hôpital de Saint-Lô en Normandie, où 15 % du personnel vacciné a fait des malaises avec de la fièvre et des nausées au lendemain de la première dose du vaccin AstraZeneca. L’hôpital de Quimper a fait les mêmes constats. Des trentenaires surtout : https://www.lavoixdunord.fr

Le 15 février 2021, de nombreux soignants qui se sont fait administrer le vaccin AstraZeneca ont fait l’objet d’effets secondaires particulièrement virulents :  https://www.ladepeche.fr

Autres sources : https://www.lci.fr/sante/covid-19